Archives par catégories : En DVD

 

Réalisateur : Peter Strickland

Année : 2014

Pays : UK

Durée : 104 minutes

Genre : entre drame psychologique et érotisme sensualiste

Acteurs : Sidse Babett Knudsen, Chiara D'Anna, Monica Swinn

A 9£99 (mais uniquement en V.O.)

 

 

RESUME :

Quelque part, en Europe, il n’y a pas si longtemps… Cynthia et Evelyn vivent autour d'un rituel qui ravit l'une quand il commence à lasser l'autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS EN IMAGES :

Après avoir rendu hommage au giallo italien avec un Berberian Sound Studio obnubilé par le son, Peter Strickland se tourne maintenant vers l'érotisme à l'espagnol avec un nouveau film évoquant Jesús Franco Manera (Jess Franco) si j'ai bien compris. Dans un monde entièrement féminin et délicieusement suranné, une femme reçoit tous les jours une servante qui doit lui obéir, autrement elle sera punie. Derrière cette relation maître-esclave, une intimité plus forte semble unir les deux personnages… Il ne faut rien dire de plus sur The Duke of Burgundy, film qui ne joue pas vraiment sur l'érotisme mais bien sur une sensualité délicate et exacerbée. Si je m'écoutais, je dirais que Strickland nous a livré ici une oeuvre « ASMR » (la bande-annonce est d'ailleurs un mélange de stimulations qui feront réagir ceux sensibles à ce genre de sons et d'images – si elle ne vous fait rien, le film risque de vous laisser indifférent…). Elle est en tout cas d'une beauté formelle à couper le souffle et d'un mystère envoûtant. Voici donc un film qui ne ressemble à rien d'autre et qui serait à classer du côté de L'étrange couleur des larmes de ton corps par exemple. Voici je l'espère quelques images qui réveillerons en vous l'envie de le voir… (mettre la musique en regardant les images) :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Réalisateur : Hirokazu Kore-Eda

Pays : Japon

Année : 1995

Durée : 110 minutes

Genre : drame

Acteurs :  Makiko Esumi, Midori Kiuchi, Takashi Naito

A partir de 12€98 (mais je l'ai trouvé à 5€ à Mediamarkt)(à bon entendeur…).

 

 

RESUME:

Yumiko est encore hantée par le décès de sa grand-mère quand son époux meurt lui aussi. Elle se retrouve seule avec un bébé de trois mois. Après une période de deuil, elle accepte un mariage arrangé et part pour un endroit inconnu avec son garçon afin de rejoindre son nouveau mari et sa petite fille…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS EN IMAGES:

J'ai découvert Hirokazu Kore-Eda avec After Life (que je viens d'enfin trouver en DVD, j'hésite à le revoir de peur de gâcher le souvenir que j'ai de ce film). Au fil des années, j'ai tenté de suivre la carrière de ce réalisateur aussi bien que mon cinéma me le permettait. Et le hasard m'a permis de mettre la main sur ce qui est présenté comme son premier film sur la pochette du DVD mais qui est le 3e selon imdb. L'expérience a été étrange parce que j'ai eu l'impression de trouver ici un autre artiste avec des influences plus nettes mais des préoccupations déjà similaires à celles qui habiteront son cinéma encore 20 ans après. Je ne saurais comment parler de Maborosi, les références me manquent, mais j'ai eu quand même envie de vous le montrer pour peut-être vous donner envie de le voir. A savoir qu'on est encore une fois dans une histoire tranquille, douce, amère mais remplie d'espoir. Il ne faut pas s'attendre à de grandes révélations, juste à la vie qui passe…