Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick, Étienne Barillier

12

 

ActuSF, coll. Les 3 Souhaits

Genre : guide (oh, vraiment?)

Pourquoi ce livre ? Sérieusement, je dois l’expliquer ?

A acheter directement sur le site d’ActuSF pour les Belges qui, comme moi, ne peuvent pas le commander en librairie.

 

 

http://media.biblys.fr/book/59/36159.jpgRESUME :

Trente ans après sa mort, Philip K. Dick (1928-1982) fait plus que jamais l’actualité au cinéma, en littérature, en bande dessinée et même au théâtre. Ses interrogations constantes sur la réalité et l’humain en ont fait un des grands maîtres de la science fiction mondiale.

Rédigé par le spécialiste français de l’auteur, ce guide propose de revenir sur sa vie, son œuvre et son influence. Multipliant les informations et les anecdotes, Étienne Barillier propose un livre brillant et accessible pour découvrir et redécouvrir cet écrivain incontournable.

« Ce qu’a été Franz Kafka pour la première moitié du vingtième siècle, Philip K. Dick l’a été pour la seconde. » Art Spiegelman

 

 

MON AVIS :

Je ne suis pas habituée aux guides et n’ai encore jamais lu ceux d’ActuSF mais s’il y avait sujet pour me donner envie d’en parcourir un, c’est bien Philip K. Dick. Alors qu’en temps normal, je ne suis pas adepte de l’étude d’une vie pour comprendre une œuvre (je préfère que celle-ci (me) parle d’elle-même, même si je me renseigne parfois sur ses conditions d’écriture), j’ai commencé récemment à m’intéresser à la vie de Dick, qui s’avère interagir étroitement avec ses écrits. Après un tour du côté de chez Carrère, c’est Étienne Barillier et ses collaborateurs qui m’ont ouvert un peu plus les yeux sur tout ce qui lie l’homme et l’écrivain. Ce fut une balade courte mais très intéressante. Maintenant, il ne faut pas oublier que mon avis est complètement biaisé par mon admiration sans borne (mais pas aveugle pour autant)(enfin, pas tout le temps) pour l’auteur.

 

Dans ce guide, nous découvrons tour à tour tous les romans de Dick (même ceux qui n’ont pas été publiés)(certainement l’élément le plus intéressant et le plus frustrant), la vie de celui-ci, les diverses adaptations directes et indirectes de son œuvre (y compris musicales, chose qui m’a surprise) ainsi qu’une liste d’études dickiennes. Le tout à l’aide de textes très courts, chose plus qu’appréciable. En effet, pas le temps de s’ennuyer entre deux explications, chaque petit « billet » apporte une brève description suivie de détails ou d’anecdotes qui restent à l’esprit. Ces informations sont complétées par deux fois « 10 questions sur » qui, si elles ne m’ont pas forcément appris grand chose, m’ont toutefois semblé être une bonne manière d’aborder des sujets n’étant pas évoqués ailleurs. C’est donc sans m’en rendre compte et avec beaucoup de plaisir que j’ai parcouru ce petit livre (son format est assez spécial) à la superbe couverture (avouez, quand même)(chapeau à Alexandre Bourgois).

 

Cependant, j’ai quand même tiqué sur une chose. Dans ce genre d’écrit, je préfère que l’auteur ne nous impose pas ses opinions (donc qu’il s’abstienne de toute critique, positive ou négative). Surtout que, comme pour changer, on nous dit ici ce qu’il faut ou ne faut pas aimer de Dick (ce n’est pas un avis qu’on nous offre mais bien des vérités). Et que, oh surprise !, ça ne correspond pas forcément à mon expérience de la chose (et je suppose ne pas être la seule à ne pas avoir le même panthéon dickien que celui qu’on nous offre inlassablement en exemple). Je dois dire en avoir un peu assez de lire à gauche à droite quels sont les incontournables, quels sont les mineurs et quels sont les oubliables de Dick. Zut à la fin, est-ce qu’on peut se faire sa propre idée de la chose sans qu’on nous impose encore et toujours le fait que Le Dieu venu du Centaure est un chef d’œuvre de premier plan (pas d’accord) et Le Voyageur de l’Inconnu/Dr Futur une sombre merde à oublier (pas d’accord non plus) ? Idem avec les films d’ailleurs (à se demander si on a encore le droit d’aimer Matrix à notre époque sans passer pour un inculte…).

 

A part ce bémol qui m’a quand même assez bien frustrée dans ma lecture, j’ai vraiment apprécié de découvrir l’entièreté de l’œuvre dickienne dans un aperçu global et succinct. J’ai particulièrement accroché au petit tour d’horizon de la vie de Philip K. Dick qui m’a permis de me remettre en tête tout ce que j’avais découvert (puis oublié) dans le roman biographique de Carrère. Dommage d’ailleurs que ce chapitre ne se situe pas avant celui sur la bibliographie de l’auteur, il aurait aidé à mieux comprendre certaines choses.

 

Avant de terminer se pose la question du public de ce livre. Il peut être multiple à mon avis. Les nombreux détails qu’on peut y trouver le rendent amusant pour le fanatique de l’auteur qui, s’il n’apprendra pas grand chose sur les adaptations cinématographiques, pourra cependant découvrir des anecdotes méconnues sur certains livres. Il permettra également au néophyte de s’y retrouver un peu mieux dans la jungle de la production dickienne. Mais, surtout, il me semble s’adresser en priorité aux personnes qui, ayant découvert l’auteur par quelques uns de ses livres, souhaitent aller plus loin sans trop savoir par quoi commencer. Sa vision globale de l’œuvre et ses rappels biographiques seront les plus intéressants dans ce cas-là.

 

Au final, Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick est une lecture étonnamment plaisante qui offre une base appréciable à tout qui veut découvrir Dick ou le connaître un peu mieux. De plus, son petit prix permettra aux curieux de céder facilement à la tentation (chose assez rare pour être soulignée).

 

Dans la tête de Philip K Dick

 

La page consacrée à Philip K. Dick


CITRIQ

importorigin:http://leslecturesdecachou.over-blog.com/article-le-petit-guide-a-trimballer-de-philip-k-dick-etienne-barillier-106403514.html

12 commentaires sur Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick, Étienne Barillier

  1. J’ai beaucoup aimé ce petit guide également.

    Je suis assez étonné par ton bémol. La blogosphère ne pullule t-elle pas d’avis à base de coeurs, d’étoiles, de pouces levés ou baissés, de notes sur 5 ou 20, de classements allant de « les indispensables » aux « oubliables » destinés à éclairer le monde des mécréants que nous sommes de vérités artificielles totalement égocentrées ? En quoi ce petit guide devrait il être différent ? 

    J’ai surtout une question vitale : as tu fini par dénicher le T2 de l’intégrale de ses nouvelles ? Sans succès de mon côté, ça commence à me gonfler. 

    • De la blogosphère oui, c’est sa nature (et encore). Mais d’un guide de ce genre, j’attends qu’on me présente les choses, pas qu’on m’impose leur valeur. Parce que des jugements en deux lignes, ça m’agace un peu, surtout quand ils sont montrés comme « universels » et non personnels. Remarque, de toute manière, ça m’agace aussi sur la blogosphère ça (quand un blogueur fait de son avis une vérité).

       

      Ouaip, je l’ai trouvé! Et encore mieux (enfin, pour la maniaque que je suis), j’ai les deux tomes dans l’ancienne version, et le premier dans la nouvelle (par contre, toujours pas de trilogie divine ni de Raadio Free Albemuth :-( ). Si jamais ça t’intéresse, dis-le moi, je te mettrai une petite photo de ma « collection » en lien dans les commentaires ^_^.

    • Je vais attendre sa réédition chez Lunes d’Encre pour maintenant de mon côté, en essayant de lire le plus possible du monsieur avant, pour ne pas me laisser déstabiliser. Quoique je pense qu’en fait, on en fait toute une montagne mais que ça doit être lisible quand même ^_^.

      Et voilà ma collection (les doublons, c’est normal, je collectionne toutes les différentes éditions françaises)(parce que)(ça va jusqu’à la petite statuette): http://img534.imageshack.us/img534/1973/collectiondickjuin2012.jpg

  2. j’ai sur mes étagères d’autres guides de cette collection, ils me donnent le sentiment rassurant d’avoir de quoi chercher des infos intéressantes dans des guides au format-qui-ne-fait-pas-peur, ça change des pavés qui rebutent les néophytes. mais je suis plutôt d’accord avec toi sur la certaine « objectivité » qu’on attend de tels ouvrages

    • J’ai celui sur la fantasy (par pure vanité), mais pas encore lu. Effectivement, j’aime aussi cette idée de pouvoir aborder un sujet sans se retrouver submergé par celui-ci.

  3. Merci beaucoup, certains sont une découverte que je m’empresse de noter !

    Je sens également un début d’addiction Asimovien (même si je ne vois rien du cycle des Robots).

    • Pas encore en fait. J’en ai lu quelques uns, mais je ne suis pas encore accro à l’auteur, le deuxième tome de « Fondation » m’a un peu refroidie, même si un amateur du monsieur m’a quand même donné envie de lire le reste. Mais par contre, j’ai un esprit de collectionneur, et donc j’essaie de rassembler quelques classiques de la SF. Les Robots sont d’ailleurs quasi tous là, mais ils sont dans la partie réservée à J’ai Lu (je classe par éditeurs et collections avant de classer par auteurs).

  4. Je l’ai acheté aux Imaginales ^^ Je n’ai lu que Ubik et le guérisseur de cathédrales de Dick et j’ai l’intégrale des nouvelles dans ma PàL. C’est un auteur que j’ai très très envie de découvrir mais son oeuvre est tellement énorme que je ne sais pas trop par quel bout le prendre. Du coup je compte un petit peu sur ce petit bouquin pour m’aider (le jour où j’aurai décidé de m’y mettre, ce qui semble-t-il ne sera pas pour demain).

    • Tu as une petite liste des 10 « must read » à la fin (même si je ne suis pas entièrement d’accord), c’est très pratique pour choisir au départ. J’ai aussi l’intégrale des nouvelles, mais les presque 3000 pages font quand même un peu peur, je pense que j’aborderai plutôt les recueils folios, nettement moins impressionnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <img alt="" align="" border="" class="" height="" hspace="" longdesc="" vspace="" src="" style="" width="">

S'abonner sans écrire de commentaire